Questions fréquentes

Quelle est la durée d’une thérapie de couple ? Quelle est son contenu ?

La durée d’une thérapie de couple dépend du type de difficultés que vous  rencontrez au sein du couple et de vos attente à chacun. Le temps nécessaire pour opérer  les changements est très variable selon les objectifs : Cela peut être de résoudre un  problème particulier qui génère des tensions, de relancer la communication et la complicité au sein du couple ou aller plus loin dans l’exploration du couple pour développer une réelle intimité amoureuse de façon durable.
Seul les conjoints sont  à même  d’apprécier ce qu’ils recherchent pour leur vie de couple et d’arrêter la démarche quand ils le souhaitent.
En règle générale, les premières séances permettent de fixer les attentes, de vérifier que la méthode  convient bien, en appréciant les premiers bénéfices de la thérapie.
Créer une complicité amoureuse stable au sein du couple pour que l’un et l’autre retrouve la spontanéité des tout débuts de la relation, nécessite une thérapie  de couple en profondeur : pour  permettre  à  chacun des conjoints de repérer leurs blessures d’enfance,  de s’en dégager et de comprendre les causes des  conflits qui les opposent.
En qualité de psychothérapeute et d’analyste de couple, j’aide les couples à retrouver les bases d’une  communication où chacun réapprend véritablement  à se parler et à s’écouter l’un l’autre  pour  des partages plus intimes qui remplacent  progressivement les  joutes verbales qui sapaient le lien amoureux.

 

Mon conjoint hésite à s’investir dans cette démarche avec moi ? Qu’est-ce que je peux faire, ou lui dire ?  Est ce que je peux faire cette démarche seul (e Est-ce qu’elle amènera  quand même des bénéfices sur la qualité de notre relation ?

Il arrive souvent que l’un des deux conjoints ne souhaite pas entamer une démarche de couple. Cela peut venir du fait , par exemple, qu’ils n’ont pas la même vision de ce qui se passe dans la relation : L’un des deux peut penser que la situation n’est pas si grave et qu’elle s’arrangera avec une bonne volonté et des efforts des deux côtés. Et l’autre personne craint la catastrophe et souhaite faire appel rapidement  à une aide extérieure.
Il est toujours possible pour le conjoint qui souhaite faire ce travail de le commencer seul.  Il pourra ’évoluer dans la connaissance de lui-même et comprendre davantage ses réactions face à son conjoint et ainsi  mieux les maîtriser. Cela a généralement un effet bénéfique sur le couple, même si la portée n’est pas comparable à une démarche effectuée ensemble.
On observe  aussi, assez souvent , que le travail de la personne qui travaille sur elle-même a  des retombées positives à la fois sur elle et aussi  sur sa relation avec son conjoint ; et  celui-ci  s’intéresse à son tour à la démarche, quelques temps après  et décide de se joindre pour une  thérapie de couple.